La galerie

Tous les deux ans, la galerie propose une nouvelle version d’une proposition collective, qui est l’occasion de présenter des artistes émergents. À la recherche d’originalité et de dynamisme dans l’art, la galerie présente des artistes aux pratiques multidisciplinaires et engagées.

Imane Farès a choisi de mêler dans sa programmation des artistes venant du Moyen Orient et du continent africain en référence directe à son parcours. Fondée en 2010, la galerie Imane Farès se déploie à la croisée de plusieurs mondes avec l’ambition de renforcer des passerelles avec le monde de l’art international. Le contexte européen de sa plateforme et ses déplacements pour les foires participe de ces articulations. Trois expositions par an sont l’occasion de productions nouvelles.

Chaque exposition à la galerie donne lieu à la publication d’un journal, dans lequel des critiques d’art et commissaires d’expositions reconnus sont invités à écrire sur les artistes présentés, dont par exemple Philippe Trétiack, Phillip Van den Bossche Simon Njami, Roxana Azimi, Cécile Bourne-Farrell, Julie Crenn, N’Goné Fall, Caroline Hancock, Bernard Marcadé, Brigitte Ollier, Nataša Petrešin-Bachelez, Rasha Salti, Eyal Sivan, Ala Younis, Akram Zaatari.

Nos artistes

Imane Farès soutient Sinzo Aanza, Basma Alsharif, Sammy Baloji, Ali Cherri, Alia Farid, Mohssin Harraki, Emeka Ogboh, Younès Rahmoun, James Webb et Billie Zangewa.

Expositions

Pertinences Citoyennes – Sinzo Aanza

Hijra – Younès Rahmoun

Dénaturé – Ali Cherri

Between Dig and Display – Alia Farid

Matière Grise – Mohssin Harraki

Hope is a good swimmer – James Webb

802. That is where, as you heard, the elephant danced the malinga. The place where they now grow flowers – Sammy Baloji

Miroir-Effacement – Demian Flores Cortés, Ayrson Heraclito, Eddy Kamuanga Ilunga

Manzil – Younès Rahmoun

Deserts – Basma Alsharif, Ali Cherri

Bricoler l’Incurable. Détails. Une Nuit sur Terre – Mohamed El baz

Nous – Ninar Esber, James Webb

Illusion – Halim Al Karim

Doppelgänging – Basma Alsharif

On things that move – Ali Cherri

Absence- presence, twice – Mohssin Harraki, Joseph Kosuth

No Limit 2 – Sammy Baloji, Mohamed El baz, James Webb

On Love and Other Landscape – Basma Alsharif, Yazan Khalili

Darra – Younès Rahmoun

No Limit – Ninar Esber, Younès Rahmoun, Gérard Quénum

Bad Bad Images – Ali Cherri

Biennales

2018

Biennale de Dakar : Mohssin Harraki, Emeka Ogboh, Younès Rahmoun, James Webb

2017

Tamawuj, Biennale de Sharjah – artiste : James Webb – Commissariat : Christine Tohmé, Sharjah, EAU

Biennale de Whitney – artiste : Basma Alsharif – Commissariats : Christopher Y. Lew et Mia Locks, New York, États-Unis

Documenta 14 – artiste : Sammy Baloji – Commissariat : Adam Szymczyk, Athènes, Grèce et Kassel, Allemagne

Viva Arte Viva – artiste : Younès Rahmoun – Commissariat: Christine Macel, Biennale de Venise, Venise, Italie

 

2015

All the world’s futures – artiste : Sammy Baloji – Commissariat: Okwui Enwezor, Biennale de Venise, Venise, Italie

Personnes et les autres – artiste : Sammy Baloji – Commissariat : Katerina Gregos, Pavillon Belge, Biennale de Venise, Venise, Italie

La vie morderne – artiste : Sammy Baloji – Commissariats : Thierry Raspail et Ralph Rugoff – Biennale de Lyon, France

 

Publications

 

Hunting and Collecting – Sammy Baloji Suturing the City, Living Together in Congo’s Urban Worlds – Filip de Boeck & Sammy Baloji

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial