Amedeo
SYMBIOSYS OF
PURPOSE & STYLE
Follow us

Search

On-Trade-Off : Green Gold

Sammy Baloji, Jean Katambayi Mukendi, Georges Senga, Daddy Tshikaya, Maarten Vanden Eynde & Musasa
14 mars – 13 avril 2019

Le projet collectif on-Trade-OFF est conçu comme une plateforme de connaissances transdisciplinaires. Chaque participant aborde ce projet en fonction de ses propres outils et médias de choix. L’aboutissement est une source collaborative qui vise à promouvoir une méthode de production artistique plus durable et plus solidaire. Afin de développer cette vision holistique, on-trade-off encourage la participation d’acteurs de divers domaines (cinéastes, artistes, penseurs, militants, organisations non gouvernementales, communautés locales, etc.). On-trade-off rassemble Sammy Baloji, Jean-Pierre Bekolo, Alexis Destoop, Marjolijn Dijkman, Gulda El magambo, Femke Herregraven, Jean katambayi Mukendi, Frank Mukunday & Tshibangu Treasure, Rosa Spaliviero, Georges Senga, Daddy Tshikaya, Maarten Vanden Eynde et Musasa

La Galerie imane Farès est ravie d’accueillir l’exposition on-trade-off: Green Gold, deuxième partie de ce projet collectif.

L’exposition on-trade-off: Green Gold réunit les œuvres de six artistes de ce collectif: Sammy Baloji, Jean katambayi Mukendi, Georges Senga, Daddy Tshikaya, Maarten Vanden Eynde et Musasa. Elle s’articule autour de l’extraction des ressources minérales de la République démocratique du Congo (RDC), révélant les inconvénients problématiques de ce système industriel.

Le titre ironique de cet événement fait référence à plusieurs œuvres exposées qui prennent comme point de départ le système de production de lithium-le troisième élément chimique du tableau périodique des éléments. Surnommé «or vert», le lithium est à la fois une ressource fondamentale pour la transition écologique, mais aussi un élément au cœur d’un circuit industriel et économique virulente. L’activation de la production en série de batteries au lithium-ion utilisées pour les smartphones ou les voitures, le lithium devient une marchandise, une monnaie. Le «nouvel or noir» est ensuite transformé en argent, devenant ainsi un «or vert». Grâce à des médiums aussi variés que la peinture, la sculpture, la photographie ou le dessin technique, les six artistes dissèquent les multiples étapes de la production de lithium et de cuivre et retracent leurs origines à la RDC. Oscillant entre l’esthétique scientifique, documentaire et même caricaturale, les œuvres sont rassemblées dans une logique organique.

-Line AJAN

Photographie numérique. Edition disponible 1/5

Malachite sculptée, Œuvre unique, Courtesy de l’artiste et Meessen De Clercq Gallery / Commissionnée par la 4ème Biennale de Lubumbashi

Acrylique sur toile, Œuvre unique, Courtesy de l’artiste et Meessen De Clercq Gallery / Commissionnée par la 9ème Contour Biennale

Acrylique sur toile, Œuvre unique, Courtesy de l’artiste et Meessen De Clercq Gallery / Commissionnée par la 9ème Contour Biennale

Acrylique sur toile, Œuvre unique, Courtesy de l’artiste et Meessen De Clercq Gallery / Commissionnée par la 9ème Contour Biennale

Dessin, bic et marqueur sur papier 100 x 70 cm<br /> Œuvre unique

Dessin, bic et marqueur sur papier 100 x 70 cm<br /> Œuvre unique

Techniques mixtes, 95 x 95 x 140 cm, Œuvre unique, Courtesy de l’artiste et Trampoline

Impression jet d’encre sur papier baryté, 80 x 120,45 cm, Courtesy de l’artiste et Galerie Imane Farès

Impression jet d’encre sur papier baryté, 80 x 120,45 cm, Courtesy de l’artiste et Galerie Imane Farès

Impression jet d’encre sur papier baryté, 80 x 215,47 cm, Courtesy de l’artiste et Galerie Imane Farès